Épreuves physiques et sportives au concours de sapeur-pompier professionnel

Vous souhaitez devenir sapeur-pompier professionnel mais vous ne savez pas à quoi vous attendre au concours ? Retrouvez sur cette page ce qu’on vous demandera de réaliser au cours des épreuves physiques et sportives du concours.

Les épreuves du concours sont communes aux concours externe et interne.

Déroulement des épreuves du concours

Vous serez testé sur 6 épreuves que nous vous listons ci-dessous (Les épreuves sont dans l’ordre dans lequel vous allez les exécuter) :

  1. Natation (50 mètres nage libre dans un bassin de 25 ou 50 mètres)
  2. Endurance cardio-respiratoire (épreuve de Luc Léger)
  3. Souplesse
  4. Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (épreuve de gainage)
  5. Endurance musculaire des membres supérieurs
  6. Endurance des membres inférieurs (épreuve de Killy)

Une pause d’une heure est accordé entre l’épreuve 1 et 2 ainsi qu’entre l’épreuve 2 et 3. Une pause de 5 minutes est accordé entre les épreuves 3, 4, 5 et 6.

Un seul essai par épreuve, excepté pour la souplesse où le candidat pourra retenter son épreuve.

Description des épreuves du concours

  1. Natation

    1. Tenue : PiscineLe candidat devra se munir d’un maillot de bain. Le caleçon de bain, les lunettes ou masque de plongée, les palmes sont interdits. Les verres de contact sont autorisées mais sont sous la seule responsabilité du candidat.
    2. Description : Le candidat pourra soit sauter ou soit plonger à partir du bord de la piscine. Le candidat devra effectuer une distance de 50 mètres en nage libre, sans s’arrêter.
  2. Endurance cardio-respiratoire (épreuve de Luc Léger)

    1. Tenue : Luc LégerLe candidat portera une tenue de sport et des chaussures de sport (sans pointes). Chaque candidat portera un dossard numéroté.
    2. Description : Le candidat cours, en navette, sur une piste délimitée par deux lignes qui seront espacés de 20 mètres l’une de l’autre. La course sera rythmé par une bande sonore qui indiquera au candidat le nombre de paliers qui sera atteints. La vitesse augmente au fur et à mesure du palier, soit toutes les 60 secondes. Le candidat partira les deux pieds derrière la ligne puis adaptera sa course afin de se trouver à l’autre bout de la piste au moment où le signal sonore du palier retentira. Il franchira ainsi à chaque signal la ligne délimitant la piste avec au moins un de ses pieds et repartir en sens inverse. À chaque extrémités de piste, une zone de tolérance est matérialisé, le candidat devra entré une quelconque partie du pied dans cette zone. L’épreuve prend fin lorsque le candidat n’arrive plus à suivre la cadence imposé par le signal sonore ou face à son abandon. Si le candidat chute lors de la course, celui-ci est autorisé à poursuivre l’épreuve si celui-ci arrive à reprendre l’allure de course.
  3. Souplesse

    1. Tenue : souplesseLe candidat portera une tenue de sport. Il ne portera aucune chaussure.
    2. Description : Le candidat sera assis sur une planche, les jambes jointes et tendues. Le candidat sera sanglé au niveau de ces genoux par un lien mesurant de 13 à 18 centimètres de large. Le candidat poussera du bout de ses doigts (des deux mains) une règle de section carrée d’environ deux centimètres de côté placé sur une caisse où le candidat aura placé les pieds contre celui-ci. Le 0 de référence est placé en bordure de la tablette supérieure, à 15 centimètres au-dessus des pieds. L’épreuve se déroule pieds joints et le candidat doit rester en contact avec la règle pendant la durée de l’épreuve. Le candidat a droit à deux essais à la suite, le meilleur sera pris en compte. Une fois la règle poussé, le candidat devra garder cette position durant deux secondes minimum.
  4. Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (épreuve de gainage)

    1. Tenue : gainageLe candidat portera une tenue de sport.
    2. Description : Le candidat sera en appui au sol sur ces avant-bras, le corps tendu et sur la face postérieure des orteils. Le corps devra respecter un alignement tête, tronc, jambes tendues le plus longtemps possible. Les pieds seront écartés d’environ 10 centimètres. L’examinateur commencera le chrono du candidat dès que la position adoptera la bonne position. Il est arrêté lorsqu’il est constaté que la position est perdue. Une tolérance de 5 centimètres au-dessus ou en dessous est tolérée, au niveau du muscle fessier.
  5. Endurance musculaire des membres supérieurs

    1. Tenue : tractionsLe candidat portera une tenue de sport. Il ne portera aucune chaussure. Les gants ou les maniques sont interdits.
    2. Description : Le candidat s’accroche à une barre fixe situé entre 2,30 et 2,50 mètres de hauteur, les mains en supination. La position de départ est la suspension totale bras tendus, les pieds ne touchant pas le sol. L’examinateur donne le départ, le candidat devra fléchir les bras (traction) sans se balancer, faisant passer le menton au-dessus de la barre, bras fléchis, coude au-dessous de la barre. Une fois cette position atteinte, le chronométrage se met en rouge. Lors de l’épreuve, les mains et la poitrine seront les seuls parties en contact avec la barre. Lorsque le candidat ne tiendra plus la position et dès que ses yeux arrivent à hauteur de la barre, le chronométrage s’arrêtera.
  6. Endurance musculaire des membres inférieurs (épreuve de Killy)

    1. Tenue : KillyLe candidat portera une tenue de sport.
    2. Description : Le candidat tiendra une position assise, le dos en appui sur un plan vertical. Les mains ne seront pas au contact du plan vertical ni posées sur les cuisses ou genoux. Le candidat devra alors garder cette position le plus longtemps possible. Le candidat a 20 secondes pour trouver sa position de départ, l’examinateur valide alors la position et démarre son chronométrage. Il sera arrêté lorsque l’examinateur constate la perte de la position par le candidat.

Barème des épreuves du concours

Barème des épreuves

Cliquez ici pour découvrir les épreuves d’admission des sapeurs-pompiers professionnel